Race for Water : le combat contre la pollution des océans

Race for Water : le combat contre la pollution des océans

Un bateau à la pointe de la technologie

« Race for Water » a quitté la base sous-marine de Lorient pour combattre la pollution des océans à travers le monde. Pour ce faire, le catamaran écolo du futur s’est fixé le défi de faire de la mer un endroit plus propre, en 5 ans. Ce navire à propulsion mixte est muni de bouteilles d’hydrogènes, de panneaux photovoltaïques, d’une voile de kite et d’une pile à combustible. Il fonctionne avec de l’énergie propre, et donc non polluante.

Selon le président de la fondation Race for Water, Marc Simeoni, le bateau éponyme a réussi le pari de la transition énergétique de « mixer différentes sources d’énergie propres » tout en s’efforçant de diminuer la pollution ds océans. Mais ce n’est pas tout ! En partenariat avec l’entreprise ETIA, Race for Water va très prochainement inclure une technologie de transformation de déchets plastiques en électricité ou en gaz. Ce nouvel outil devrait être livré dès l’automne 2017.

La bateau utilise de l'énergie propre pour parcourir le monde et apporter des solutions contre la pollution des océans.

Race for Water fonctionne grâce à de l’énergie totalement propre.

Histoire de Race for Water, le catamaran anti pollution des océans

Anciennement appelé « Planet Solar », il est le plus grand bateau à énergie solaire à avoir fait le tour du monde de 2010 à 2012. Cette première expédition a permis à l’organisation de prendre conscience de l’ampleur des dégâts des microplastiques sur l’environnement marin. Cette nouvelle expédition servira donc à apporter des solutions aux problématiques rencontrées en 2012. Selon Marc Simeoni, nettoyer complètement les océans de tout déchet plastique, est une utopie. En revanche, les actions sur la terre ferme telle que la collecte des déchets avant leur arrivée dans la mer, sont essentielles pour éviter la pollution des océans.

La bateau utilise de l'énergie propre pour parcourir le monde et apporter des solutions contre la pollution des océans.

Tout l’équipage du bateau est mobilisé pour préserver les océans.

Les objectifs

Durant ses escales, le bateau accueillera des responsables politiques, des scientifiques et même des écoliers, afin de sensibiliser les plus jeunes à la pollution des océans. Race for Water fait aussi la promotion de containers de recyclages transportables. En partenariat avec la société ETIA, la fondation mettra en place des modules pour que les personnes à faibles revenus participent au ramassage de déchets plastique en échange d’une rémunération. Les canettes, bouteilles et autres déchets seront récupérés pour ensuite être transformés en énergie propre.

Le président de Race for Water insiste sur la gravité de la situation : « dans les océans, pour cinq kilos de poisson vous avez un kilo de plastique. Si rien n’est fait, ce sera cinq kilos de plastique pour cinq kilos de poisson en 2050. »

Grâce à toutes ces actions, la fondation s’est fixé 4 objectifs principaux à accomplir au cours de ces 5 années :

  1. Faire la promotion de la machine de transformation des déchets à travers le monde
  2. Mettre en valeur l’utilisation d’énergies mixtes pour accélérer la transition énergétique
  3. Faire avancer la recherche en accueillant des scientifiques du monde entier à bord du bateau
  4. Sensibiliser le grand public à la pollution des océans

Ajouter un Commentaire

Téléphone : +33 (0) 980 400 377
Fax : +33 (0) 1 77 57 87 54
2 RUE BEAUSSIER - 83000 TOULON
128 RUE LA BOETIE - 75008 PARIS